alternatif
L’ocarina traversier est né en Italie à Budrio vers 1840. Sa forme particulière offre une tenue de l’instrument proche de la flûte traversière ; même le doigté s’en rapproche beaucoup.
Le son est plus puissant que les autres flûtes globulaires et que la flûte à bec. L’ambitus est d’une octave et une quarte pour la plupart des modèles, avec un trou supplémentaire pour la sensible* (le C3 soprano et G2 ont une octave et une Quarte + sensible, et le C1 piccolo une octave et une quinte + sensible).
L’ocarina traversier est la flûte globulaire qui permet aux doigts de virevolter avec le plus de facilités pour les mains habituées aux flutes, clarinettes, sax etc

Vous pouvez voir mon ami Cyrille Mercadier à l’œuvre avec l’ocarina C1 piccolo
A. Vivaldi – Concerto in Do Maggiore Op.10 (RV 443) – Sextuor Denner
Vivaldi “la tempesta di mare” : Octuor Denner
Vivaldi concerto in A minor RV 108, 1st mvt with Ocarina

Lejos del bien amado – Ocarina picolo C1
Fandango – Ocarina C3
Lela – Ocarina alto G4
Coffret au trésor – Ocarina ténor C5
Star of the county down – Ocarina ténor C5
Let the infant great – Ocarina basse C7

 

Showing all 6 results

Correspondances des tonalités

-C1 piccolo en Do
-G2 sopranino en Sol (F2 sopranino en Fa)
-C3 soprano en Do (D3 soprano en Ré)
-G4 alto en Sol
-C5 tenor en Do (D5 ténor en Ré)
-G6 basse en Sol
-C7 basse en Do